Archive for the ‘exemple’ Category

Living like a millionaire with a dollar a day: a tribute to a spiritual giant

When our tears lose their vocabulary,

When our loss frightens the ordinary,

When any type of paper runs from ink,

When the boat of our joy wants to sink,

Lord, we will still praise you.

 

Truly we miss our father Jack Murray.

Emptiness is coloring everything with fury

Two types of tears gain in altitude:

Tears of sorrow and tears of gratitude.

Lord, show us what to do.

 

The architect of the Francophone University,

Has silently vacated the city.

The Board conference room is weeping.

Diplomas and awards are sleeping.

Is this an academic coup?

 

He was an excellent mentor.

He was a living bookstore.

He was a friend always on our side

When life pushed us aside.

His heart was always true.

 

Jack embraced the universe.

He welcomed the diverse.

He always had a word of prayer

For anyone finding life hard to bear

And for those who are thriving too.

 

He lived like a millionaire

With a dollar a day.

He gave like a billionaire

With joy in every way.

Your servant truly honored you.

 

Lord, teach us how to catch Jack’s passion

For spiritual generosity without ration.

Move all the fibers of our soul,

In the direction of Your scroll,

Never again to say adieu.

 

Moussa Bongoyok with Jim and Nancy Kyser, and Fred and Marjorie Krauss.

Half Moon Bay, California (USA),  May the 25th 2018

 

Rev. John (Jack) M. Murray (1928-2018) was the former General Director of European Christian Mission and first Chairman of the Board of directors for the Francophone University of International Development (FUID)/ Institut Universitaire de Développement International (IUDI).

(c) Copyright by Moussa Bongoyok, 2018.

 

Jack 3

 

Lutte contre la désertification

 

L’AMI(E) AIME EN TOUT TEMPS

“Gido kam wartata ganyo.” (balndol Fulbe)

“Un(e) ami(e)  ne devient pas un(e)  ennemi(e).” (Proverbe Fulbe)

“A friend does not become an enemy.” (Fulbe proverb)

 

Moralité: Les vrais amis sont constants dans leur amitié. Ils/elles demeurent amis (es) dans les bons et les mauvais jours.

 

Commentaire à la lumière de la Bible 

L’histoire de l’humanité est truffée de trahisons. Il n’est pas rare de voir des soi-disant amis ou amies s’entredéchirer et développer une inimitié  fort surprenante. Pourtant, les Fulbe affirment haut et fort qu’“Un(e) ami(e)  ne devient pas un(e)  ennemi(e).” Est-ce que les Fulbe, connus pour leur sagesse légendaire, sont devenus subitement aveugles à la réalité existentielle ? Sinon, auraient-ils délibérément opté pour la politique d’autruche ? Si tel n’est pas le cas, comment expliquer une affirmation si paradoxale?

Les Fulbe sont bel et bien au parfum des trahisons, des coups bas, des effets dévastateurs de l’égoïsme humain qui, tel un feu de brousse en zone sahélienne, dévore tout sur son passage. Les Fulbe savent pertinemment qu’une amitié peut être fausse, trompeuse ou piégée. Les Fulbe n’ignorent pas que des calculs mesquins peuvent être astucieusement emballés dans des paquets peints aux couleurs de l’amitié.  Les Fulbe veulent tout simplement dire qu’une amitié qui peut d’un moment à l’autre se transformer en inimitié n’est est véritablement pas une. Un(e) vrai(e) ami(e) demeure fidèle à la personne qu’il/elle aime, quelles que soient les circonstances de la vie. L’amitié véritable a des racines si profondes qu’elle demeure verdoyante même en plein désert de la pauvreté, du déshonneur, des médisances, des calomnies, des rivalités, des maladies,  des dangers mortels, et d’autres circonstances adverses.

En ceci, les Fulbe rejoignent la Bible où il est écrit : « L’ami aime en tout temps, Et dans le malheur il se montre un frère (Proverbes 17:17 LSG).”  C’est ce genre d’amitié que Ruth avait pour sa belle mère Naomi (Ruth 1:16). Elle est restée fidèle et gentille envers sa belle-mère même quand son mari ne vivait plus. C’est aussi ce genre d’amitié que David avait pour Jonathan (1 Samuel 18 :3). Il a fait du bien à la famille de Jonathan même après la mort de ce dernier (2 Samuel 9 :1). Cependant, le plus grand modèle d’amitié demeure celui de notre Seigneur Jésus-Christ lui-même. Il a donné sa vie pour ses amis (Jean 15 :13-14).

Le monde serait nettement meilleur, si tous ceux qui se disent amis étaient sincères dans leurs relations amicales. Mais, quelle est la meilleure preuve de l’authenticité de notre amitié si ce n’est pas la fidélité ? A propos, Julio Iglesias disait,  « L’amitié c’est la fidélité, et si on me demandait  qu’est-ce que la fidélité? Je répondrais c’est amitié! » C’est vrai ; une amitié ne vaut rien si elle n’est pas fidèle. Soyons de vrais amis. Prouvons-le en ne devenant jamais des ennemis de ceux que nous présentons comme étant nos amis. Soyons réalistes ; des problèmes peuvent surgir, même dans une relation amicale. Mais, étant donné que l’inimitié n’est pas une option dans un contexte si noble, ils doivent être rapidement résolus afin que l’amitié continue à briller dans toute sa splendeur.

 

© Copyright by Moussa Bongoyok, 2014.

%d blogueurs aiment cette page :