Posts Tagged ‘podoko’

PREVENIR

  1. « Na menә gɨlәlu ka utsәka ŋә ka da vɨlә vala ba patsaki kәŋa la» (proverbe parkwa [podoko])

  2. en français : « tu ne peux pas élever une poule et le vendre le même jour ». (proverbe parkwa [podoko])

  3. en anglais: »You can not raise a chicken and sell it the same day » (parkwa [podoko]Proverb)

Explication : Ce proverbe ressemble beaucoup au dicton populaire « on ne nourrit pas la poule le jour du marché ». Mais selon Oussalaka André, Parkwa habitant à Ngaoundéré, ce proverbe est très ancien chez les Parkwaka. La preuve en est que l’élevage des volailles (poulets en particuliers) était une l’une des activités économiques les plus pratiquées après l’agriculture. Elle s’est très développés au profit du menu bétail (chèvres, moutons, bœuf, etc.) parce que les bergers devenaient facilement la cible des prédateurs d’esclaves. Les volailles sont nourris au jour le jour dans la basse-cour, et le jour du marché, il est facile d’en prendre un et d’aller le vendre au marché. En cas de danger, on peut courir avec l’animal en main, et même si pour s’échapper il faut le lâcher, on ne perd pas grand-chose contre sa liberté.

Proverbe soumis et commenté par Alliance Fidèle ABELEGUE – Etudiant à l’Institut Universitaire de Développement International (IUDI) et à l’Université de Yaoundé I

(c) copyright by Contributions africaines, 2016

 

ATTAQUER LE MAL A LA RACINE

  1. « Kɨlɨ kɨlә taka ŋә ŋgayә ndzәɗәla taka », ou en onomatopée : « tseku-tseku peye tseku pe », (proverbe parkwa [podoko])

  2. en Français : « casse moi une épine pour enlever l’épine » (proverbe parkwa [podoko])

  3. « break a thorn for me in order to remove the thorn » (Parkwa/Podoko proverb)

Explication : Dans les travaux champêtres, il peut arriver que les épines piquent les travailleurs, et que ces épines restent dans les paumes des mains ou des pieds ou dans n’importe quelle autre partie du corps. Pour extraire cette épine, on a besoin d’une autre épine. C’est donc par l’épine qu’on extrait l’épine, comme pour dire « on éteint le feu par le feu ». Ceci peut aussi signifier que pour résoudre un problème, il faut partir de la source de ce problème.

Proverbe soumis et commenté par Alliance Fidèle ABELEGUE – Etudiant à l’Institut Universitaire de Développement International (IUDI) et à l’Université de Yaoundé I

(c) copyright by Contributions africaines, 2016

NON AU CHEMIN DE LA FACILITE

  1. « Saha ka à mbulә laki dà geslila ka ! »

    Proverbe Parkwa (Podoko)

  2.  « Tu descends du tamarinier, mais pour aller sur le nimier sauvage ! » Proverbe Parkwa (Podoko)

  3. « You climb down a tamarind tree, but you climb a wild neem tree. » Parkwa proverb (Podoko)

Explication : Le tamarinier est un arbre dont les écorces et le tronc entier sont durs, tandis que le nimier sauvage est léger. Le bois du premier est sollicité pour sa résistance, tandis que celui de l’autre ne l’est pas. Le proverbe veut donc pointer du doigt les faibles qui, lorsqu’ils abordent les choses difficiles (couper le tamarinier), manquent de persévérance et se découragent en choisissant le chemin de la facilité (couper le nimier sauvage). Pour eux, l’essentiel c’est le résultat (le bois), qu’elle soit bonne ou mauvaise, durable ou non.

Proverbe soumis et commenté par Alliance Fidèle ABELEGUE – Etudiant à l’Institut Universitaire de Développement International (IUDI) et à l’Université de Yaoundé I

 

(c) copyright by Contributions africaines, 2016

%d blogueurs aiment cette page :