Posts Tagged ‘Salomon’

REHOBOAM’S SYNDROME: THE LOSS OF UNITY IN ISRAEL AND LESSONS FOR FRUITFUL NEGOCIATIONS BETWEEN THE GOVERNMENT AND SPECIAL INTEREST GROUPS

https://www.wciujournal.wciu.edu/social-justice/2019/6/4/rehoboams-syndrome-the-loss-of-unity-in-israel-and-lessons-for-fruitful-negotiations-between-the-government-and-special-interest-groups

 

 

ACCUSATIONS A LA LOUPE

“Mfumu kadvanga ngulu yikutu kumosi ko!” (Proverbe Yombe – Ethnie Kongo)

 “Le chef ne mange pas un porc qui n’a qu’une oreille.” (Proverbe Yombe)

 “The leader does not eat pork that has only one ear.” (Yombe proverb)

 

Moralité: Il ne faut jamais se fier aux accusations d’un individu.

Source: Ce proverbe nous a été envoyé par le Professeur Mavinga Joseph, RDC.

 

 

Commentaire à la lumière de la Bible

Les Yombe vivent principalement en République Démocratique du Congo et en Angola. Ils sont célèbres pour leurs sculptures. Mais, au-delà de ses talents artistiques, ce peuple a un répertoire de d’adages aussi riche que varié. Le proverbe que nous examinons présentement nous plonge dans le labyrinthe de fausses accusations et de la sagesse dont doit faire preuve un leader pour dire le droit sur la base de la vérité. L’image utilisée par les Yombe est fort intéressante : un porc qui n’a qu’une oreille au lieu de deux. A travers cette illustration, les Yombe veulent dire que les accusations qui proviennent d’un individu doivent toujours être vérifiées avant d’être prises en considération tant il est facile d’accuser faussement les autres par jalousie, par ignorance, par mimétisme, par manque de vérification d’une source d’information douteuse, ou par méchanceté. Certaines accusations sont vraies, d’autres sont fausses. Or, une fausse accusation a des conséquences graves et parfois irréparables. Face à cette situation, un chef ou une cheftaine écoute aussi l’accusé(e) ou les accusé(e)s, et procède à des vérifications, voire des confrontations si nécessaires, avant de se prononcer.

En ceci, le proverbe Yombe reflète la sagesse divine car il est écrit dans Deutéronome 19 :15 (La Bible du Semeur): « La déposition d’un seul témoin ne suffira pas pour établir la culpabilité d’un homme accusé d’un crime, d’un délit ou d’une faute quelle qu’elle soit, on ne pourra instruire l’affaire qu’après avoir entendu les déclarations de deux ou de trois témoins.” Le texte de Proverbes 18:17 (la Bible du Semeur) abonde dans le même sens et donne une raison intéressante: « Celui qui plaide sa cause en premier paraît toujours avoir raison, vient la partie adverse, et l’on examine ce qu’il a dit (la Bible du Semeur).” Dieu connaît parfaitement les cœurs des humains et Il sait combien ces précautions sont nécessaires. Parfois, les témoins peuvent s’entendre pour porter de fausses accusations comme ce fut le cas dans l’histoire de la vigne de Naboth (1 Rois 21) ou produire de fausses preuves comme la prostituée criminelle du temps de Salomon (1 Rois 3 :16-28). Un leader doit savoir exercer du discernement et implorer la sagesse divine pour juger avec justice.

Daigne le Seigneur nous accorder la grâce de ne pas être du nombre de ceux et celles qui accusent faussement leurs prochains ! Et, si nous sommes en position de leadership ou sommes appelés à prononcer un jugement, que nous ayons la sagesse de ne pas trancher sans avoir auparavant fait un travail d’analyse approfondie.

 

© Copyright by Moussa Bongoyok, 2014.

 

 

ENTENDRE ET EXPERIMENTER

 “Ngon àw mba tá, gèr mba.” (proverbe sara/Tchad)

« L’enfant va d’abord en voyage et découvre l’étranger. » (proverbe sara/Tchad)

“In order to really discover the foreigner, a child needs to travel first.” (Sara proverb, Chad)

Moralité: Celui [ou celle] qui reste sur place, sans quitter le village, ne connait rien. Pour connaitre les coutumes des personnes étrangères, il faut voyager.

Source: http://www.tchad.org/recherche/proverbes/sara.html

Commentaire à la lumière de la Bible

Nous écrivons ces lignes dans les locaux du séminaire de théologie biblique de Beatenberg (Suisse) où nous séjournons brièvement. Nous avons lu des écrits sur cette école qui forme des missionnaires et des dirigeants d’églises depuis 1945. Nous avons même entendu des témoignages des ressortissants de cette institution. Mais jamais nous n’avons perçu certains détails combien précieux et profonds comme nous le faisons en ce moment. Les Sara ont raison de dire que le voyage permet de découvrir l’étranger.

Toutefois, au-delà du voyage, nous pensons que ce qui marque la différence, c’est l’expérience personnelle. Dans la Bible, la reine de Saba avait entendu parler du roi Salomon. Mais, ce n’est qu’après avoir effectué elle-même le déplacement et rencontré ce roi qu’elle a pu se rendre à l’évidence que la réalité était nettement plus formidable (1 Rois 10 :1-10).   De même, de nombreux personnages bibliques dans les évangiles et dans le livre des Actes avaient entendu parler du Seigneur Jésus, mais ce n’est qu’après l’avoir rencontré personnellement qu’ils ont compris combien il est merveilleux. Le cas de la conversion spectaculaire de l’apôtre Paul sur le chemin de Damas est particulièrement frappant (Cf. Actes 9). Mais, de nos jours, combien de personnes veulent aller au-delà de ce qu’elles entendent au sujet du Seigneur Jésus pour chercher à le rencontrer personnellement, à explorer la profondeur de son amour et à puiser aux sources de ses trésors spirituels incomparables et vivifiantes ? L’on comprend pourquoi le Seigneur pouvait s’exprimer en ces termes en Matthieu 12 :42 (Bible du Semeur): « Au jour du jugement, la reine du Midi se lèvera avec ces gens de notre temps et elle les condamnera, car elle est venue du bout du monde pour écouter l’enseignement plein de sagesse de Salomon. Or, il y a ici plus que Salomon!”.

Ne nous contentons pas de ce que les gens disent au sujet du Seigneur Jésus-Christ car malheureusement il y a tant de faussetés et d’hérésies à son sujet. Cultivons plutôt une relation profonde avec lui. Il est vivant. Il se manifeste en tout lieu et à tout moment. Si vous ne l’avez pas encore fait, allez à lui tel(le) que vous êtes, ouvrez-lui votre cœur là où vous êtes, invitez-le dans votre vie, et vous ferez une expérience beaucoup plus merveilleuse que celle de la reine de Saba.

 © Copyright by Moussa Bongoyok, 2014.

%d blogueurs aiment cette page :