Posts Tagged ‘proverbe swahili’

SECRET DE BENEDICTIONS POUR LA NOUVELLE ANNEE

“Mche Mungu upate rehema zake milele.” (Swahili proverb)

“Crains Dieu et tu obtiendras ses bénédictions éternelles.” (proverbe swahili)

“Fear God so that you earn His everlasting blessings.” (Swahili proverb)

Signification: La crainte respectueuse de Dieu est le secret des vraies bénédictions.

Parallélisme biblique

Le début d’une nouvelle année est immanquablement riche en vœux. Les souhaits de bonheur, de santé, et de prospérité, fusent de partout. Nous ne saurons les négliger, surtout quand ils proviennent des amis, des parents, ou des collègues bien intentionnés. Cependant, un constat s’impose.

S’il est vrai que nous désirons tous que les échecs et les frustrations de l’année écoulée cèdent la place à la joie et aux bénédictions diverses, il n’en demeure pas moins que nous semblons peu disposés à en payer le prix.  Tout se passe comme si nous voulions faire l’omelette sans casser les œufs.

« C’est une erreur grave ! » s’écrie notre proverbe swahili. Si nous voulons jouir du bonheur en cette nouvelle année,  si nous voulons qu’elle soit joyeuse et bénie, donnons la priorité au Dieu Créateur.  Donnons-lui la primauté dans nos pensées, dans nos regards, dans nos paroles, et dans nos actions. Respectons-le. Ecartons-nous du mal et pratiquons le bien. C’est alors que nous jouirons de ses bénédictions, encore faut-il savoir que ces bénédictions ne se résument pas aux biens matériels. Qui pourrait acheter la joie, la paix, ou la vie au supermarché ?

Dieu bénit. La Bible l’enseigne. Nous n’avons pas besoin de recourir à la théologie de la prospérité avec toutes se déviances pour le réaliser. Certaines bénédictions se répandent sur tous car Dieu fait lever son soleil et pleuvoir sur les justes et sur les injustes (Matthieu 5 :45). Mais, le Seigneur réserve des bénédictions spéciales à ceux et celles qui lui obéissent. C’est ainsi que nous lisons dans l’Ancien Testament :

“Si vous écoutez attentivement la parole de l’Éternel votre Dieu et si vous obéissez à tous les commandements que je vous donne aujourd’hui, si vous les appliquez, alors l’Eternel votre Dieu vous fera devenir la première de toutes les nations de la terre. Si vous obéissez à l’Eternel votre Dieu, voici toutes les bénédictions dont Dieu vous comblera. Vous jouirez de ces bénédictions à la ville comme aux champs. Il vous bénira en vous donnant de nombreux enfants et d’abondantes récoltes, en multipliant le nombre de vos bœufs, de vos moutons et de vos chèvres. Il vous bénira en remplissant votre corbeille et votre pétrin. Il vous bénira lors de vos allées et venues, au départ comme à l’arrivée. L’Éternel mettra en déroute les ennemis qui vous attaqueront; s’ils marchent contre vous par un seul chemin, ils s’enfuiront en débandade en tous sens. Éternel vous bénira en remplissant vos greniers et en faisant réussir tout ce que vous entreprendrez. Oui, l’Éternel votre Dieu vous bénira dans le pays qu’il vous donnera. Si vous obéissez aux commandements de l’Éternel votre Dieu et si vous suivez les chemins qu’il vous a prescrits, il fera de vous un peuple saint pour lui, comme il l’a promis par serment. Tous les peuples de la terre verront alors que l’Éternel est invoqué en votre faveur et ils auront du respect pour vous. L’Éternel vous comblera de biens dans le pays qu’il a promis par serment à vos ancêtres de vous donner, il vous accordera de nombreux enfants, multipliera vos troupeaux et vous donnera des récoltes abondantes. L’Éternel ouvrira pour vous son bon trésor céleste pour donner en temps voulu la pluie nécessaire aux terres et pour bénir tout travail que vous accomplirez. Vous prêterez à de nombreuses nations et vous n’aurez vous-mêmes pas besoin d’emprunter. L’Éternel vous fera tenir le premier rang parmi les peuples, jamais le dernier. Vous occuperez toujours la position la plus haute, et non une position inférieure, à condition que vous écoutiez les commandements de l’Éternel votre Dieu, que je vous prescris aujourd’hui, pour y obéir et les appliquer, sans vous écarter ni dans un sens ni dans l’autre de tout ce que je vous ordonne aujourd’hui, pour vous attacher à d’autres dieux et leur rendre un culte. » (Deutéronome 28:1-14, La Bible du Semeur)

Dans une certaine mesure, ce texte abonde dans le même sens que Matthieu 6 :33 où il écrit : « Faites donc du règne de Dieu et de ce qui est juste à ses yeux votre préoccupation première, et toutes ces choses vous seront données en plus.” (La Bible du Semeur).

Dieu bénit ceux qui lui donnent la priorité dans leur vie et lui obéissent.

Toutefois, nous ne perdons pas de vue que, dans sa souveraineté, le Seigneur peut permettre que ceux qui lui obéissent connaissent des privations, des persécutions, et même le martyre. Le chapitre onze de l’épître aux Hébreux et les diverses épreuves endurées par l’apôtre Paul en sont des preuves solides parmi tant d’autres. Cependant, même quand cela arrive, des bénédictions plus profondes sont toujours présentes et inébranlables. C’est ainsi que, par exemple, la joie de l’apôtre Paul est resplendissante même au cœur des épreuves (lire l’épître aux Philippiens).  Dieu fait concourir toutes choses (apparemment favorables ou défavorables) au bien de ceux qui l’aiment (Cf. Romains 8 :28). Par contre, ceux et celles qui ne l’aiment pas s’exposent à des malédictions certaines et diverses même s’ils semblent prospérer momentanément aux yeux des êtres humains.

Si nous voulons que cette nouvelle année soit bonne, heureuse, et fructueuse, ayons la crainte respectueuse de Dieu. C’est la clé du vrai bonheur ici bas et dans l’au-delà!

© Copyright by Moussa Bongoyok, 2011.

MEFAITS DE L’IVROGNERIE ET DES ADDICTIONS

“Cha mlevi huliwa na mgema.” (Proverbe swahili)

« L’argent de l’ivrogne est consommé par le tireur de vin de palme. » (Proverbe swahili)

The drunkard’s money is being consumed by palm-wine trapper. (Swahili proverb)

Source: http://www.mwambao.com/methali.htm accédé le 24/4/2010

Signification : L’argent de l’ivrogne enrichit ceux et celles qui produisent les boissons alcoolisées. Il faut fuir les addictions et les plaisirs éphémères qui ont de lourdes conséquences.


Parallélisme biblique

L’ivrogne honnête qui évalue ses dépenses, quand il ou elle n’est pas en état d’ébriété, se rendra compte de la véracité de ce proverbe swahili.  L’alcool est un grand bandit déguisé. Dieu seul sait le pourcentage du budget familial qui est englouti dans les boissons alcoolisées chaque mois. Certains y sacrifient plus que l’argent de la ration. D’autres ont même fini par travailler pour l’alcool car presque tout leur argent s’évapore littéralement dans les cabarets, les « circuits » ou « maquis », les bars, les boîtes de nuit et d’autres endroits semblables. D’aucuns pensent à tort y noyer les multiples soucis de la vie et se retrouvent dans un cercle vicieux car, en réalité, ils ne font que les multiplier.

Parfois les femmes et les enfants des ivrognes doivent se battre pour la survie de la famille  avec tous les préjudices que cela entraîne au plan éducatif, sanitaire et moral [et la liste est loin d’être exhaustive] alors que les chefs de famille ont des salaires décents. Ceci nous donne une idée des autres dégâts de l’ivrognerie. Force est de relever que l’ivrogne ne ruine pas seulement sa santé. Il ou elle ruine aussi celle des membres de sa famille, gaspille le temps, compromet son avenir, détruit les relations conjugales et sociales, s’éloigne de son Créateur, et s’expose à beaucoup d’autres péchés : commérage, injures, propos insensés, inconduite sexuelle, corruption, violence, crime, pour ne citer que cela.

Il est alors facile de comprendre pourquoi la Bible condamne l’ivrognerie. Proverbes 21 :17 enseigne que celui ou celle qui aime les plaisir éphémères, l’alcool et l’huile finira par basculer dans la pauvreté. Les versets 20-21  du vingt-troisième chapitre du livre de Proverbes abondent dans le même sens. Dans le même chapitre, les versets 29-35 donnent des détails intéressants : « Pour qui les: ‘Hélas, malheur à moi!’? Pour qui les querelles sans raison et les coups sans cause? Pour qui les yeux rouges? Pour ceux qui restent jusque tard à boire du vin, pour ceux qui sont en quête de vin parfumé. Ne couve pas de tes regards le vin vermeil quand il brille de son éclat dans la coupe: il descend si aisément, mais finit par mordre comme un serpent et te piquer comme une vipère. Tes yeux verront alors des choses étranges et tu laisseras échapper des paroles incohérentes, tu auras l’impression d’être couché en pleine mer, ballotté comme un matelot en haut d’un mât.    ‘On me frappe’, diras-tu, mais je n’ai pas mal, on m’a roué de coups, je n’ai rien senti. Quand me réveillerai-je? Il faudra que je trouve encore quelque chose à boire.» (La Bible du Semeur).

Le Nouveau Testament tient le même langage que ces textes vétérotestamentaires. Romains 13 :13 classe l’ivrognerie parmi les œuvres des ténèbres auxquelles les chrétiens doivent renoncer. Ephésiens 5 :18 indique une voie différente de celle de l’ivresse : « Ne vous enivrez pas de vin – cela vous conduirait à une vie de désordre – mais laissez-vous constamment remplir par l’Esprit ».

Bien évidemment, ces conseils sont valables pour toutes les substances ou activités addictives (ex. drogues, tabagisme, jeux vidéo qui volent tout le temps)  et pour les plaisirs mondains. Au lieu de nous laisser séduire par leurs charmes trompeurs et emporter par leurs vagues mortelles, ayons la sagesse de prendre nos distances. Voici trois gestes salutaires :

1)      Implorons la protection ou la délivrance du Seigneur. De millions de chrétiens ont été délivrés de l’alcoolisme, du tabagisme, de la drogue et d’autres liens semblables.

2)      Détournons-nous des mauvaises compagnies (1 Corinthiens 15 :33). Trouvons plutôt nos amis intimes parmi les chrétiens engagés dans la foi et sobres.

3)      Demandons conseil à de bons conseillers spirituels ou à des psychiatres chrétiens au cas où tous nos efforts de rompre avec les mauvaises habitudes se sont soldés par des échecs cuisants.

Notre prière est que le Dieu unique et omnipotent nous mette à l’ abri des méfaits de l’alcoolisme, des substances ou activités addictives, et des plaisirs éphémères qui ont des conséquences néfastes.   Qu’il lui plaise plutôt de nous aider à trouver la satisfaction, la vraie liberté, la paix, la joie et le bonheur, en sa divine personne !

© Copyright, Moussa Bongoyok, 2010.

%d blogueurs aiment cette page :