Posts Tagged ‘ivrognerie’

EVITER LES EXCES DE TABLE

Nyali Oji (Lugbara proverb, Uganda).

Le babouin est mort de gloutonnerie (Proverbe lugbara, Ouganda).

The greedy baboon died because of being gluttonous (Lugbara proverb, Uganda).

Signification: La gloutonnerie tue. Il faut éviter les excès de table.

Source: The Right Reverend Dr. Enoch D.Drati, Ancien évêque de la région occidentale du Nil (Uganda), Professeur à WilliamCarey International University.

Parallélisme biblique

Ce proverbe part de l’histoire d’un singe qui avait mangé assez de fruits. Pourtant, à la vue d’un beau fruit qui se trouvait sur une branche assez éloignée, il se mit à faire un saut qui s’avéra périlleux. Il s’écrasa lourdement au sol et mourut à l’ instant même, d’où notre proverbe : « Le babouin est mort de gloutonnerie.”

Les Lugbara de l’Ouganda se servent de ce proverbe pour mettre en garde leurs compatriotes contre le danger des excès de table. Ils appliquent aussi ce proverbe aux mauvaises habitudes et aux excès en tout genre.

La gourmandise, la gloutonnerie, et les excès de table (orgies) sont aussi condamnés  dans la Bible. Il est écrit dans Proverbes 25 :16 « Si tu trouves du miel, n’en mange que ce qui te suffit, car si tu en prends trop, tu le rejetteras.” La même idée est reprise quelques versets plus tard, notamment au verset 27. Quoique le miel  soit bon pour la santé, son excès peut entraîner des conséquences gravissimes. Il en est de même de tout aliment.

Dieu veut que nous prenions soin de notre corps qui est, faut-il le rappeler, le temple du Saint-Esprit (1 Corinthiens 6 :19). Les excès nuisent à notre santé et projettent une mauvaise image auprès de ceux qui ne connaissent pas le Seigneur. Il n’est dont pas étonnant de voir que les excès de table se trouvent sur la liste des œuvres de la chair en Galates 5 :19-21 : “Tout le monde voit bien ce qui procède de l’homme livré à lui-même: l’immoralité, les pratiques dégradantes et la débauche, l’adoration des idoles et la magie, les haines, les querelles, la jalousie, les accès de colère, les rivalités, les dissensions, les divisions,  l’envie, l’ivrognerie, les orgies et autres choses de ce genre. Je ne puis que répéter ce que j’ai déjà déclaré à ce sujet: ceux qui commettent de telles actions n’auront aucune part à l’héritage du royaume de Dieu.” (La Bible du Semeur).

Ailleurs, le Seigneur met en garde contre ceux qui ont pour dieu leur ventre et qui courent le risque de se perdre (Philippiens 3 :19). La parabole du mauvais serviteur (Matthieu 24 :45-51) est aussi riche en instruction pour ceux et celles qui négligent le service du Seigneur et passent le gros de leur temps «à manger et à boire avec les ivrognes.” S’ils ne changent pas de comportement, ils auront de désagréables surprises.

Dans le même ordre d’idées, nous devons nous garder des aliments qui scandalisent les personnes qui ont pourtant besoin de venir au Seigneur en vue de leur salut. Par exemple, ceux qui vivent en contexte musulman ont tout intérêt à se garder de boire des boissons alcoolisées, de manger de la viande de porc ou tout autre aliment considéré comme impur par les prochains musulmans dans l’esprit de Romains 14 :20-21 où il est écrit : « Ne va pas, pour un aliment, détruire l’œuvre de Dieu. Tout est pur, c’est vrai. Mais il est mal de manger tel aliment si cela risque de faire tomber quelqu’un dans le péché. Ce qui est bien, c’est de s’abstenir de viande, de vin, bref, de tout ce qui peut entraîner la chute de ton frère.” Bien entendu, cela ne doit pas se faire dans un esprit légaliste mais en toute liberté et par amour.

Ne laissons pas la gloutonnerie nous nuire et détruire nos prochains au passage. Demandons plutôt au Seigneur de nous aider à nous maitriser et de nous donner la force de résister à la tentation d’aller au-delà de la quantité et de la qualité  de nourriture dont nous avons besoin pour maintenir notre corps en bonne santé. Ne soyons pas comme le babouin qui est mort de gloutonnerie.

(c) Copyright by Moussa Bongoyok, 2010.

MEFAITS DE L’IVROGNERIE ET DES ADDICTIONS

“Cha mlevi huliwa na mgema.” (Proverbe swahili)

« L’argent de l’ivrogne est consommé par le tireur de vin de palme. » (Proverbe swahili)

The drunkard’s money is being consumed by palm-wine trapper. (Swahili proverb)

Source: http://www.mwambao.com/methali.htm accédé le 24/4/2010

Signification : L’argent de l’ivrogne enrichit ceux et celles qui produisent les boissons alcoolisées. Il faut fuir les addictions et les plaisirs éphémères qui ont de lourdes conséquences.


Parallélisme biblique

L’ivrogne honnête qui évalue ses dépenses, quand il ou elle n’est pas en état d’ébriété, se rendra compte de la véracité de ce proverbe swahili.  L’alcool est un grand bandit déguisé. Dieu seul sait le pourcentage du budget familial qui est englouti dans les boissons alcoolisées chaque mois. Certains y sacrifient plus que l’argent de la ration. D’autres ont même fini par travailler pour l’alcool car presque tout leur argent s’évapore littéralement dans les cabarets, les « circuits » ou « maquis », les bars, les boîtes de nuit et d’autres endroits semblables. D’aucuns pensent à tort y noyer les multiples soucis de la vie et se retrouvent dans un cercle vicieux car, en réalité, ils ne font que les multiplier.

Parfois les femmes et les enfants des ivrognes doivent se battre pour la survie de la famille  avec tous les préjudices que cela entraîne au plan éducatif, sanitaire et moral [et la liste est loin d’être exhaustive] alors que les chefs de famille ont des salaires décents. Ceci nous donne une idée des autres dégâts de l’ivrognerie. Force est de relever que l’ivrogne ne ruine pas seulement sa santé. Il ou elle ruine aussi celle des membres de sa famille, gaspille le temps, compromet son avenir, détruit les relations conjugales et sociales, s’éloigne de son Créateur, et s’expose à beaucoup d’autres péchés : commérage, injures, propos insensés, inconduite sexuelle, corruption, violence, crime, pour ne citer que cela.

Il est alors facile de comprendre pourquoi la Bible condamne l’ivrognerie. Proverbes 21 :17 enseigne que celui ou celle qui aime les plaisir éphémères, l’alcool et l’huile finira par basculer dans la pauvreté. Les versets 20-21  du vingt-troisième chapitre du livre de Proverbes abondent dans le même sens. Dans le même chapitre, les versets 29-35 donnent des détails intéressants : « Pour qui les: ‘Hélas, malheur à moi!’? Pour qui les querelles sans raison et les coups sans cause? Pour qui les yeux rouges? Pour ceux qui restent jusque tard à boire du vin, pour ceux qui sont en quête de vin parfumé. Ne couve pas de tes regards le vin vermeil quand il brille de son éclat dans la coupe: il descend si aisément, mais finit par mordre comme un serpent et te piquer comme une vipère. Tes yeux verront alors des choses étranges et tu laisseras échapper des paroles incohérentes, tu auras l’impression d’être couché en pleine mer, ballotté comme un matelot en haut d’un mât.    ‘On me frappe’, diras-tu, mais je n’ai pas mal, on m’a roué de coups, je n’ai rien senti. Quand me réveillerai-je? Il faudra que je trouve encore quelque chose à boire.» (La Bible du Semeur).

Le Nouveau Testament tient le même langage que ces textes vétérotestamentaires. Romains 13 :13 classe l’ivrognerie parmi les œuvres des ténèbres auxquelles les chrétiens doivent renoncer. Ephésiens 5 :18 indique une voie différente de celle de l’ivresse : « Ne vous enivrez pas de vin – cela vous conduirait à une vie de désordre – mais laissez-vous constamment remplir par l’Esprit ».

Bien évidemment, ces conseils sont valables pour toutes les substances ou activités addictives (ex. drogues, tabagisme, jeux vidéo qui volent tout le temps)  et pour les plaisirs mondains. Au lieu de nous laisser séduire par leurs charmes trompeurs et emporter par leurs vagues mortelles, ayons la sagesse de prendre nos distances. Voici trois gestes salutaires :

1)      Implorons la protection ou la délivrance du Seigneur. De millions de chrétiens ont été délivrés de l’alcoolisme, du tabagisme, de la drogue et d’autres liens semblables.

2)      Détournons-nous des mauvaises compagnies (1 Corinthiens 15 :33). Trouvons plutôt nos amis intimes parmi les chrétiens engagés dans la foi et sobres.

3)      Demandons conseil à de bons conseillers spirituels ou à des psychiatres chrétiens au cas où tous nos efforts de rompre avec les mauvaises habitudes se sont soldés par des échecs cuisants.

Notre prière est que le Dieu unique et omnipotent nous mette à l’ abri des méfaits de l’alcoolisme, des substances ou activités addictives, et des plaisirs éphémères qui ont des conséquences néfastes.   Qu’il lui plaise plutôt de nous aider à trouver la satisfaction, la vraie liberté, la paix, la joie et le bonheur, en sa divine personne !

© Copyright, Moussa Bongoyok, 2010.

%d blogueurs aiment cette page :