LA JEUNESSE A AUSSI UNE BOUCHE

« Gòwró kä ngon ì kä kùmänèé. » (Proverbe Sara)
« La petite courge est avec ses pépins. » (Proverbe Sara)

« The little pumpkin is with seeds. » (Sara Proverb)

Signification: “Le petit a aussi des idées à partager ou des conseils à prodiguer. Dans le cas d’une réunion, les jeunes ont leur mot à dire.”

Source: http://www.tchad.org/recherche/proverbes/sara.html (1-29-2012

 

 

Parallélisme biblique:

 

L’un des points communs des peuples africains est le respect des ainés. Généralement, les jeunes ont des oreilles mais ils n’ont pas de bouche. Ils n’ont pas droit à la parole en présence des plus âgés. Leurs avis ne pèse pas du tout dans la balance des décisions familiales ou communautaires. Aussi est-il surprenant d’entendre le peuple  Sara dire : « La petite courge est avec ses pépins”, pour traduire l’idée selon laquelle les petits peuvent aussi prodiguer de bons conseils ou avoir des positions qui méritent d’être prises en compte. Et pourtant, les Sara ont raison.

La Bible regorge d’exemples de jeunes qui ont marqué positivement leurs familles, leurs villes ou villages, leurs nations. C’est dans sa jeunesse que Joseph s’est distingué des autres tant en famille qu’à l’étranger. Grâce à ses conseils de nombreuses populations ont pu survire dans un contexte où la famine était particulièrement sévère (Voir Genèse 37-50).

David n’était qu’un jeune sans expérience militaire, mais il a relevé avec succès le grand défi que Goliath lança à toute l’armée d’Israël (1 Samuel 17). C’est grâce au conseil d’une petite fille juive que le chef de l’armée Syrienne, Naaman le lépreux, a trouvé le chemin de la guérison  (2 Rois 5). C’est grâce à l’intervention de son jeune neveu que Paul a échappé à un complot savamment planifié (Actes 23). On pourrait multiplier les exemples.

En somme, la jeunesse mérite d’être écoutée. Tout en faisant preuve de discernement (conseil également valable pour les moins jeunes), les parents et les leaders ont intérêt à se mettre à l’écoute de la jeunesse et à tenir compte de ses avis. Ceci est particulièrement valable en Afrique où la population est particulièrement jeune. On ne saurait valablement prétendre agir dans l’intérêt de la jeunesse sans lui donner l’occasion de s’exprimer et sans prendre en compte ses besoins réels. La jeunesse n’est pas seulement l’avenir de l’Eglise ou de la nation, elle porte les stigmates de son passé et constitue l’épine dorsale de son présent.  La jeunesse n’a pas que des oreilles, elle a aussi une bouche pleine de suggestions constructives et de paroles de sagesse.

© Copyright, Moussa Bongoyok, 2012

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :