QUE QUELQU’UN D’AUTRE FASSE TON ELOGE

“M’bela ka a Poulda” (N’gelegedma mafahai)

“Tu es plus beau que Poulda” (Proverbe mafa)

“You are more handsome than Poulda” (Mafa proverb)

Signification: Ne fais pas toi-même ton éloge.

 Parallélisme biblique

Dans les années soixante-dix et quatre-vingt, ce proverbe revenait souvent dans les  conversations des adultes, surtout dans la ville de Mokolo et ses environs. Poulda était alors un homme célèbre pour sa beauté physique à telle enseigne que, dans l’imaginaire populaire, il était consacré roi de la beauté en pays Mafa. Aussi, quand quelqu’un vantait ses mérites, il suffisait de lui dire: “Tu es plus beau que Poulda” pour le remettre à sa place. C’était en fait de l’ironie.

Ce proverbe mafa attire l’attention des êtres humains sur la vanité de l’orgueil.  En réalité, nul ne peut se vanter d’être le plus beau, le plus riche, le plus intelligent ou le plus sage.  La condition humaine est si complexe et changeante qu’il vaut mieux ne pas se hisser soi-même sur un piédestal qui peut s’avérer fatal.  En outre, il n’est pas bienséant de se jeter soi-même des fleurs. N’est-il pas écrit: « Que ta bouche ne chante pas tes louanges, laisse aux autres le soin de le faire. Oui, que ce ne soit pas toi, mais quelqu’un d’autre, qui fasse ton éloge.” (Proverbes 27:2, La Bible du Semeur)?

Nous vivons dans un monde où la tentation de s’élever soi-même est si grande que  nous pouvons facilement ignorer l’avertissement du Seigneur qui, dans sa divine sagesse, a dit : « En effet, celui qui s’élève sera abaissé, et celui qui s’abaisse sera élevé.”  (Luc 14:11, la Bible du Semeur). Quoique le chemin de l’humilité soit la moins attrayante, elle demeure  la plus prometteuse car “l’humilité précède la gloire” (Proverbes 15:33).

Ne nous élevons pas nous-mêmes. Ne vantons pas nous-mêmes nos mérites.  Laissons les autres apprécier. Et même quand les félicitations pleuvent,  accueillons les avec un cœur humble. En réalité, Dieu seul est grand. Tous nos modestes succès ne sont que des gouttelettes dans l’océan de sa provision, de sa faveur, et de son amour.

Notre prière est que Dieu nous donne la force d’exceller dans tous les domaines nobles et utiles à la société sans laisser l’orgueil démolir ce que nous construisons. 

© Copyright, Moussa Bongoyok, 2012.

2 responses to this post.

  1. Posted by Diyapa Dieudonné on juin 16, 2017 at 12:05

    Bonjour! c’est un travail génial fait en faveur des Mafa et de la communauté scientifique . Nous voudrions une grammaire assez élaborée du mafa, un dictionnaire encyclopédique mafa, des manuels d’enseignement comme les œuvres romanesques, théâtrales, poétiques en mafa et bien d’autres. ce qui prédispose le mafa à l’enseignement des sciences

    Réponse

    • Bien reçu. Travaillons ensemble pour rendre cela possible. Nous aurons aussi, très bientôt un département de linguistique au sein de l’Institut Universitaire de Développement International/Francophone University of International Development (website: http://www.iudi.org). L’une des responsabilités de ce département sera d’oeuvrer dans ce sens pour toutes les langues du Mayo Tsanaga pour une première phase d’action.
      Pr Moussa Bongoyok

      Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :