PIEGES DE l’APPARENCE

Rama ba mutua ba. (Proverbe hausa)

Being thin is not dying. (Hausa proverb)

Maigrir n’est pas mourir. (Proverbe hausa)

Source : Merrick, Georges Charleton Hausa Proverbs (London : Kegan Paul, Trench, Trubner and Co, 1905)

Signification : L’apparence est trompeuse.

Parallélisme biblique

Les Hausa, comme de nombreux groupes ethniques africains, ne voient généralement pas d’un bon œil la maigreur. Malgré l’influence occidentale qui se fait de plus en plus sentir avec pour corollaire  la projection de la maigreur dans le royaume de l’élégance et de la beauté, le concept traditionnel de la rondeur (vue sous un angle plutôt positif) a la peau dure. Ainsi, quand on maigrit il n’est pas rare de se faire interpeller par des parents ou des amis qui posent très souvent la question suivante : « Pourquoi as-tu maigri ? ». Derrière cette question ce cachent toute une série d’interrogations dont celles -ci: As-tu des soucis ?  As-tu de la peine à te nourrir ? As-tu des ennuis dans ton foyer ou dans ton lieu de travail ? Es-tu malade ? As-tu le SIDA ?

Les pensées s’envolent alors très facilement vers des conclusions négatives, défaitistes, alarmistes.  Or, c’est justement ce que le proverbe hausa déconseille car, comme le dit si bien un adage, l’apparence est trompeuse. La maigreur n’est pas forcément mauvaise.

Dans la vie, il est facile de se laisser influencer positivement ou négativement par l’apparence. C’est ainsi que, le prophète Samuel a été dérouté par l’apparence physique des frères de David au point où il fallu que le Seigneur intervienne pour le guider vers celui qu’il a choisi pour l’onction royale (1 Samuel 16 :1-13). En effet, le regard de Dieu transcende les apparences.

Un jugement basé sur l’apparence peut entrainer des conséquences plus dramatiques. De nombreuses circonstances peuvent nous amener à soupçonner le mal là où il ne trouve pas ou à prêter aux autres des intentions. Un exemple frappant est celui du mauvais traitement de la délégation que le roi David dépêcha auprès du roi Hanun alors qu’elle était porteuse d’un message de consolation on ne peut plus sincère (2 Samuel 10 :1-19). Les chefs des fils d’Ammon induirent le roi Hanun en erreur et déclenchèrent une guerre malheureuse alors que le soupçon d’espionnage était dénué de tout fondement.

Afin d’éviter de tomber dans les mêmes pièges, il est sage de ne pas se fier à l’apparence et de prendre du recul par rapport aux premières impressions. En toute circonstance, sachons  implorer la direction divine qui sonde les profondeurs que nos sens humains ne sauraient explorer. Examinons  minutieusement chaque cas qui se présente et tirons les conclusions qui s’imposent.    

© Copyright, Moussa Bongoyok, 2012.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :