LA PATIENCE EST UNE CLE

« Oxo waxwina bind’um a wa yiikh, nda xan ta faddid a sop a nga saax’e ka deba » (Proverbe sereer)

« L’escargot arrivera peut-être en retard parce qu’il porte sa maison, mais il est prêt à accueillir les tempêtes. » (Proverbe sereer)

« The snail may arrive late because he carries his house, but he is ready for storms. » (Sereer Proverb)

Signification: Il ne faut pas se hâter de blâmer celui ou celle qui est lent(e). Avec un peu de patience, on peut découvrir des richesses cachées en de personnes qui ont une apparence modeste.

Source: Adama Diouf, Ph.D. candidate, World Vision International (Mali/Senegal)


Parallélisme biblique

La lenteur de l’escargot est légendaire. Mais, le proverbe sereer  jette la lumière sur un aspect qui mérite notre attention : malgré sa lenteur, l’escargot est toujours prêt à affronter les tempêtes les plus violentes.

Il est facile de fixer le regard sur un aspect peu honorable dans la vie d’une personne et de perdre de vue les richesses qui sont enfouies en elle. Dans notre monde caractérisé par une course effrénée, il est facile de passer à coté de l’essentiel. Et pourtant, la sagesse impose que nous regardions au-delà des apparences.

Dans la Bible, l’apôtre Barnabas a su faire preuve de patience pour aider les autres à valoriser les talents enfouis en eux.  L’apôtre Paul était redouté, même après sa conversion. Il fallu une intervention spéciale de la part de Barnabas pour qu’il soit accepté sans crainte comme le témoignent les versets suivants : « A son arrivée à Jérusalem, il essaya de se joindre aux disciples. Mais tous avaient peur de lui, car ils ne croyaient pas qu’il fût vraiment devenu un disciple. Barnabas le prit avec lui, le conduisit auprès des apôtres et leur raconta comment, sur le chemin de Damas, Saul avait vu le Seigneur, comment le Seigneur lui avait parlé et avec quel courage il avait prêché à Damas au nom de Jésus. » (Actes 9 :26-27, La Bible du Semeur). Barnabas ne s’est pas arrêté à ce niveau, ayant décelé en lui des dons, il lui a fait appel pour l’encadrement des jeunes convertis d’Antioche (Actes 11 :25-26).  C’est à Antioche que le Saint-Esprit a mis à part Barnabas et Paul pour l’œuvre missionnaire. Les deux ont fait un travail remarquable mais on ne perdra jamais de vue qu’il a fallu que Barnabas aille au-delà des apparences et soit un instrument d’encouragement.

Barnabas va aussi discerner des talents enfouis en le jeune Jean-Marc. Ce dernier avait accompagné Barnabas et Paul au cours du premier voyage missionnaire. Mais, peut-être suite à la rigueur de la vie missionnaire, il les abandonna à Serge en Pamphylie (Actes 13 :13). Cela déplut à Paul à telle enseigne que, quand Jean-Marc voulut encore se joindre à eux au cours du second voyage missionnaire, il s’y opposa vivement (Actes 15 :37-40). Mais Barnabas partit avec Jean-Marc dans une autre direction. Grâce à sa patience et à son encadrement, le jeune Jean-Marc est devenu plus tard l’auteur du second évangile et, selon la tradition, le premier missionnaire en Afrique du Nord. Barnabas a su percevoir des richesses derrière la « lenteur spirituelle » du jeune Jean-Marc et sa patience a porté ses fruits. Plus tard, Paul lui-même a reconnu le bien fondé de l’œuvre accomplie par Barnabas au point d’écrire : « Seul Luc est encore avec moi. Prends Marc et amène-le avec toi; car il m’est très utile pour mon ministère. » (2 Timothée 4 :11, La Bible du Semeur).

Les enseignants, les encadreurs spirituels, et les leaders ont intérêt à cultiver les qualités qu’il y avait en Barnabas. Ne nous pressons pas d’écarter les « escargots humains » que nous pourrions rencontrer sur notre chemin car ils portent dans leurs coquilles des trésors immenses. Soyons plutôt patients envers eux et donnons-leur le temps de faire sortir ces richesses en temps opportun pour le plus grand bonheur de l’Eglise et de l’humanité.

(c) Copyright by Moussa Bongoyok, 2010.

5 responses to this post.

  1. MON FRERE,QUE LE BON DIEU VOUS COMBLE DE SA LUMIERE POUR FAIRE RESSORTIR ENCORE D’AUTRES REVELATIONS POUR SON PEUPLE,CAR CE MESSAGE EST ALLE TOUT DROIT AU COEUR ET M’A FAIT DU BIEN,ET ME POUSSE A ETRE PATIENT ENVERS MES DISCIPLES DE L’EGLISE,MA FEMME,MES ENFANTS AINSI QUE TOUTE PERSONNE QUE J’ENCADRE EN GENERALE.
    BERGER JOHN ISRAEL KILALA
    LOME/TOGO ET KINSHASA/RDC

    Répondre

    • Posted by bongoyok on novembre 28, 2010 at 3:51

      Cher John,
      Merci pour l’encouragement. Veuillez nous faire parvenir des proverbes de votre pays et nous serons heureux de les commenter à la lumière de la Bible.
      Merci d’avance,
      Moussa.

      Répondre

  2. MERCI POUR LE MESSAGE DE LA RESPONSABILITE

    Répondre

  3. Bien aimé,
    ce proverbe me parle plus particulièrement car pour moi la patience pour des années n’est pas chose facile et être à l’image de Barnabas sur ce point est un désire pour lequel j’ai besoin de la sagesse de Dieu.
    restez béni.
    En Jésus, richard

    Répondre

    • Posted by bongoyok on décembre 13, 2010 at 9:52

      Dieu est fidèle! Laissez-vous guider par sa divine sagesse et il vous accordera la grâce d’être patient. Avec nos encouragements dans le Seigneur,
      Moussa.

      Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :