D’OU VENONS-NOUS?

« To a andaa haa njahta, andu haa iwda .» (balndol fulbe)

“Si tu ne sais pas où tu vas, sache d’où tu viens.” (proverbe fulbe)

« If you do not know where you are going, know where you come from. » (Fulbe proverb)

signification: Quand on est perdu, il faut savoir revenir à la case départ et repartir à zéro. Pour mieux connaitre sa destinée, il faut connaitre son origine.


Parallélisme biblique

Les Fulbe nomades sont de véritables maîtres de la brousse. Ils n’ont besoin ni de routes, ni de boussole pour se déplacer à travers d’immenses brousses où le paysage est  d’une monotonie déroutante. Pour survivre  dans un tel contexte il faut avoir des repères. Aussi longtemps que les bergers savent d’où ils viennent et ce qu’il faut faire pour revenir au campement, ils peuvent se moquer de l’immensité de la brousse.  C’est à cette réalité que se rapporte premièrement notre proverbe.

Ce proverbe a aussi une dimension philosophique captivante.  Il est d’ailleurs intéressant de relever qu’il ressemble étrangement  à ce que le Talmud enseigne car nous y lisons : “Si tu veux savoir où tu vas, sache d’où tu viens.” La connaissance de son origine est un élément important pour la détermination de sa destinée. La personne qui ne sait pas  d’où elle vient court le risque d’être complètement déboussolée dans la vie. Malheureusement, c’est ce qui arrive à des centaines de millions de personnes dans notre monde postmoderne. Chaque année, le nombre de personnes qui se veulent athées, même dans des régions connues pour leur religiosité, ne fait  qu’augmenter. Notre monde est prêt à embrasser des philosophies et des idéologies on ne peut plus insolites. Mais il veut écarter Dieu des  écoles, des institutions étatiques, et des grandes décisions politiques. Est-il  étonnant que l’éthique s’évanouisse, que le désordre s’installe,  et que l’avenir soit toujours plus incertain ? Décidément, une grande partie de la population humaine ne sait pas où elle va.

Nous pensons qu’il est grand temps de revenir à Dieu, la source de notre existence, de notre vie. Darwin et ses disciples se sont efforcés tant bien que mal d’enseigner que Dieu n’est pas notre créateur, mais aujourd’hui très peu de scientifiques respectables (même irréligieux) s’accrochent à la théorie de l’évolution. De nombreux savants reconnaissent la véracité de l’enseignement scripturaire. La Bible ne laisse planer aucun doute sur notre origine.  Nous ne sommes pas le fruit d’une évolution douteuse, nous avons été créés par Dieu (Genèse 1 :26-31 ; 2 :18-25). Vivre sa vie sans Dieu c’est courir le plus gros risque de sa vie, c’est se lancer sur la voie de la perdition éternelle. Dieu est notre Créateur. Il sait de quoi nous sommes faits. Il sait ce que nous devons faire pour vivre pleinement la vie qu’il a bien voulu nous prêter. Il sait la voie que nous devons suivre pour passer l’éternité dans un bonheur parfait. Au terme de notre aventure humaine sur cette planète, c’est Dieu qui aura le dernier mot. Il jugera l’humanité. A l’issue de ce jugement, les rachetés passeront l’éternité au paradis tandis que les autres souffriront éternellement en enfer (Apocalypse 20 :1-22 :16) Lui tourner le dos est donc aussi suicidaire qu’abandonner la source d’eau vive pour creuser des citernes crevassées qui retiennent pas l’eau (Jérémie 2 :12-13.  Mais se tourner vers Dieu et le prendre pour appui, c’est aller à la source du vrai bonheur (Psaume 4 :7-9 ; Apocalypse 21 :1-4).

Nous venons de Dieu et nous allons à Dieu. Il serait absurde de vivre notre vie sans ce Créateur qui nous aime pourtant d’un amour éternel. Vivre sans Dieu ou vivre sans tenir compte du fait que nos origines se trouvent en lui, c’est avancer les yeux fermés sur la voie de l’égarement. Ne commettons jamais cette erreur fatale. Croyons en Dieu, plaçons-le au cœur de nos vies, suivons la voie qu’il nous indique dans les Saintes Écritures, marchons sur les traces du Seigneur Jésus-Christ, et laissons le Saint-Esprit remplir nos cœurs. C’est alors que nous avancerons avec assurance sur le chemin de la vie, sachant d’où nous venons et où nous allons.

© Copyright, Moussa Bongoyok, 2010.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :