LA MECHANCETE N’A PAS D’AMI

“To a don wasa ngaska ngayandi ta luggin.” (Balndol fulbe)

« Si tu creuses le trou de la méchanceté, ne l’approfondis pas. » (proverbe Fulbe)

« If you dig a hole of wickedness, do not dig deep.” (Fulbe proverb)

Signification: « Si tu tends un piège à ton prochain, tu y tomberas toi-même. »


Parallélisme biblique

La sagesse Fulbe utilise ici une image forte. C’est celle d’une méchante personne qui creuse un trou profond pour faire du mal à son prochain et qui s’y retrouve elle-même. A travers ce proverbe, le Fulbe mettent la société en garde contre les coups bas, les pièges, les complots et divers actes de méchanceté perpétrés contre les prochains.

C’est exactement ce que la Bible déclare en Proverbes 26 :27 : « Celui qui creuse une fosse y tombe, Et la pierre revient sur celui qui la roule. » (La Bible du Semeur). En effet, Dieu condamne la méchanceté sous toutes ses formes. Les dix commandements, qui trouvent leur meilleure synthèse dans l’amour (pour Dieu et pour les prochains) qu’enseigne le Christ, attirent notre attention sur la volonté de Dieu de détacher ses créatures des chaînes de la méchanceté.  Le déluge (Cf. Genèse 6 :5-8) et de nombreux autres jugements qui ont frappé des peuples et des individus depuis  la création sont assez eloquents sur les conséquences de la méchanceté.

La méchanceté n’est pas une amie car elle a l’art de se retourner contre celui ou celle qui en est la source. A ce titre, Sénèque avait raison  d’écrire que « La méchanceté boit elle-même la plus grande partie de son venin. » Ce qui est arrivé à  Haman doit nous servir de leçon,  lui qui en voulait tellement à Mardochée qu’il a monté un plan dans le but de tuer ce dernier et même massacrer  tous ceux de sa race, notamment les Juifs.  Mal lui en a pris, car il s’est retrouvé pendu au poteau qu’il avait apprêté   pour Mardochée  (Voir Esther 3 :1-7 :10).

Dans ce monde où l’orgueil, la jalousie, les calculs politiques, les intérêts égoïstes et de nombreuses autres raisons poussent des personnes à se livrer au jeu mortel de la méchanceté, marquons la différence en nageant à contre courant. Demandons à Dieu de transformer nos cœurs, de nous donner une nouvelle vision de la vie en société et de nous remplir de la force spirituelle nécessaire qui nous permettra d’aimer tous nos prochains. Ne laissons pas les pratiques religieuses nous détourner de l’essentiel ou, pire encore, servir de prétexte pour couvrir et justifier des actes de méchanceté. L’heure est venue de réécouter le message divin sur le vrai jeûne : « Le jeûne qui me plaît est celui qui consiste à détacher les liens de la méchanceté, à délier les courroies de toute servitude, à mettre en liberté tous ceux que l’on opprime et à briser toute espèce de joug. C’est partager ton pain avec ceux qui ont faim, et offrir l’hospitalité aux pauvres sans abri, c’est donner des habits à celui qu’on voit nu, ne pas te détourner de ton prochain.  (Esaïe 58 :6-7, La Bible du Semeur). Ici, le texte montre qu’il n’est pas normal de garder les liens de la méchanceté sous le manteau de la religiosité.  Colossiens 3 :5-11  dit la même chose, en d’autres termes : « Faites donc mourir tout ce qui, dans votre vie, appartient à la terre, c’est-à-dire: l’inconduite, l’impureté, les passions incontrôlées, les désirs mauvais et la soif de posséder qui est une idolâtrie. Ce sont de tels comportements qui attirent la colère de Dieu sur ceux qui refusent de lui obéir. Et vous-mêmes aussi, vous commettiez ces péchés autrefois lorsqu’ils faisaient votre vie. Mais à présent, débarrassez-vous de tout cela: colère, irritation, méchanceté, insultes ou propos grossiers qui sortiraient de votre bouche! Ne vous mentez pas les uns aux autres, car vous vous êtes dépouillés de l’homme que vous étiez autrefois avec tous ses agissements, et vous vous êtes revêtus de l’homme nouveau. Celui-ci se renouvelle pour être l’image de son Créateur afin de parvenir à la pleine connaissance. Dans cette nouvelle humanité, il n’y a plus de différence entre Juifs et non-Juifs, entre circoncis et incirconcis, étrangers, barbares, esclaves, hommes libres: il n’y a plus que le Christ, lui qui est tout et en tous. » (La Bible du Semeur).

La méchanceté est incompatible avec la vie nouvelle en Christ. Toute personne qui croit en Dieu est appelé à s’en distancer. Fuyons la méchanceté et poursuivons la bonté.

© Copyright, Moussa Bongoyok, 2010.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :