LA PERSEVERANCE: UNE CLE TRES IMPORTANTE

“Abiii wo ni ahe nu.» (Ga Proverb of Ghana).

« Tu ne dois pas demander du miel et te contenter de l’eau. » (Proverbe ga du Ghana).

“You must not solicit for honey and then accept water instead.” (Ga Proverb of Ghana).

Explication: « Le miel est vraiment différent de l’eau et coûte plus cher. Ainsi, si tu as besoin du miel mais te contentes de l’eau, c’est une preuve que tu ne sais pas ce que tu cherches.”

Sens : Il faut être endurant et persévérant pour obtenir ce dont on a vraiment besoin.

Source: Joshua N. Kudajie Ga and Dangme Proverbs for Preaching and Teaching (Accra: Asempa Publishers, 1996) p. 43.

Parallélisme biblique

Les six premières semaines de l’année en cours sont déterminantes pour l’accomplissement des objectifs qu’on s’est assignés. Malheureusement, un très grand nombre de personnes se découragent dès la fin de la première semaine et repartent à leur ancien style de vie qu’elles ont pourtant voulu changer avec l’avènement de la nouvelle année. Nous ne devons en aucun cas être de leur nombre si nous voulons progresser, atteindre nos objectifs ou réussir. C’est exactement le message que nous livrent les Ga du Ghana.

Les Ga disent que celui ou celle qui demande du miel ne doit pas être satisfait tant qu’il n’a pas obtenu ce qu’il ou elle cherche. L’eau est bonne, elle est essentielle pour la vie, mais si l’objectif est d’obtenir du miel, elle perd automatiquement sa valeur. Voilà une belle leçon de persévérance.

La persévérance est aussi l’un des grands conseils que Dieu donne à l’humanité. La Bible en parle abondamment. Citons, en guise d’illustrations, quelques textes de l’Ancien et du Nouveau Testament.

Dans l’Ancien Testament, Job a enduré des souffrances indescriptibles, mais il a persévéré dans la foi, il n’a pas rejeté Dieu. A la fin de la série d’épreuves subies avec une patiente inébranlable, Dieu a comblé Job de grandes bénédictions (Job 42 :10-17). Les Israélites ont fait plusieurs fois le tour de la ville de la ville de Jéricho sur instruction de l’Eternel. Ils pouvaient s’arrêter après le deuxième ou le troisième jour sous prétexte que la stratégie militaire était l’une des plus insolites et ne saurait en aucun cas produire le résultat escompté. Mais ils ont plutôt opté pour l’obéissance et la persévérance. Ils avient fait un tour de la cité de Jéricho par jour pendant les six premiers jours (sans faire du bruit) et sept fois le tour la ville au septième jour. Et, le septième jour, au septième tour, pas avant ni après, les murs de Jéricho s’étaient effectivement effondrés comme Dieu l’avait promis. Quelle belle leçon de persévérance qui paie ! Cela nous rappelle l’histoire de la guérison de Naaman qui devait se plonger sept fois dans le Jourdain afin d’être guéri de sa lèpre. Ce n’est qu’après la septième plongée que la lèpre disparut (2 Rois 5 :1-19). De nombreux autres personnages de l’Ancien Testament ont persévéré en dépit des moqueries, des adversités et ont pu faire de grandes réalisations pour la gloire du Seigneur. On pourrait mentionner Noé, Jacob, Elie, Daniel, Néhémie, Mardochée et bien d’autres encore.

Le Nouveau Testament regorge aussi de textes qui traitent de la persévérance. L’un des textes classiques est la parabole du juge inique (Luc 18 :1-8). La veuve était en face d’un juge qui ne craignait pas Dieu et ne respectait personne; mais elle était rentrée dans ses droits sur la seule base de sa persévérance. L’exemple de cette veuve est si frappant que le Seigneur s’en sert pour encourager ses disciples à persévérer dans la prière. Combien de fois avons-nous vu des frères et des sœurs et en Christ prier une, deux ou trois fois pour un sujet et se croiser ensuite les bras avec la ferme conviction que Dieu n’exaucera jamais leur prière ? Pourtant, les deux derniers versets du passage biblique que nous venons de mentionner disent : « Alors, pouvez-vous supposer que Dieu ne défendra pas le droit de ceux qu’il a choisis et qui crient à lui jour et nuit, et qu’il tardera à leur venir en aide? Moi je vous dis qu’il défendra leur droit promptement. Seulement, lorsque le Fils de l’homme viendra, trouvera-t-il encore la foi sur la terre? » Luc 18 :7-8, La Bible du Semeur). Le Seigneur, qui a fait de belles promesses d’exaucement dans Matthieu 7 :7-11, a la volonté et les moyens de les honorer. Si rien ne se passe, c’est soit parce quelque chose doit être réglé de notre côté (Esaïe 59 :1-15 ; Jacques 4 :1-10), soit parce que nous ne persévérons pas. Tous ceux et celles qui persévèrent dans la prière et dont les prières sont conformes à la volonté divine finissent par obtenir les exaucements escomptés. Seulement, ceux qui marchent avec le Seigneur savent aussi que parfois Dieu peut dire « non » (Exemple de la réponse du Seigneur à son serviteur Paul en 2 Corinthiens 12 :8-10) ou « attend un peu » (Exemple de la résurrection de Lazare en Jean 11 :1-44).Cependant, chaque fois qu’il le fait, c’est toujours pour notre bien (Romains 8 :28).

Détachons maintenant notre regard de la prière pour considérer d’autres domaines dans lesquelles la Bible nous invite à persévérer. En effet, Dieu nous donne des exemples et des recommandations dans le but de nous encourager à persévérer dans la lecture de sa Parole (Josué 1 :8 ; Psaume 1 :1-6 ; Jacques 1 :23-25 ; 1 Timothée 4 :13,16), dans l’enseignement (Actes 2 :42 ; 2 Timothée 3 :14-16), dans la communion fraternelle qui inclut l’amour fraternel (Actes 2 :42 ; 1 Corinthiens 12 :12-17 ; Hébreux 13 :1), dans le combat spirituel (Ephésiens 6 :10-13 ; Hébreux 10 :36 et 12 :1-3), dans les épreuves ( Daniel 6 :20 ; 2 Thessaloniciens 1 :4), et dans les bonnes œuvres (1 Corinthiens 15 :58 ; 2 Thessaloniciens 3 :13). Dieu ne se contente pas de recommander la persévérance. Il sait aussi la récompenser car d’une part ceux et celles qui persévèrent obtiennent la réalisation de promesses divines dès ici bas (Hébreux 6 :11-12 :15), et d’autres part des récompenses les attendent au ciel (2 Timothée 4 :7-8 ; Jacques 1 :12 et Apocalypse 2 :10).

La persévérance est donc une clé essentielle de succès dans la vie. L’écrivain anglais Samuel Johnson (1709-1784) l’a bien perçu quand il a écrit: « Peu de choses sont impossibles à qui est assidu et compétent… Les grandes œuvres jaillissent non de la force mais de la persévérance. » John Calvin Coolidge, Jr. (1872 –1933), le 30e président des États-Unis, est allé un peu plus loin en affirmant :

« Rien au monde ne peut remplacer la persévérance.

Ni le talent – les hommes talentueux qui n’ont pas réussi sont légion.

Ni le génie – les histoires de génies méconnus sont quasi proverbiales.

Seules la persévérance et la détermination sont toutes puissantes. »

Sans élever la persévérance au rang du Dieu Tout-Puissant (car nous ne pensons pas que le Président Coolidge soit allé jusqu’à ce niveau dans sa pensée étant donné qu’il était chrétien), nous voulons affirmer avec lui qu’elle ouvre des portes que ni le talent, ni l’intelligence, ni les positions sociales ne peuvent ouvrir.

A partir de cette année 2010 et jusqu’au terme de notre pèlerinage terrestre, sachons persévérer. Bien entendu, il ne s’agit pas de persévérer dans le mal, la médiocrité et la sottise. Nous devons plutôt persévérer dans l’accomplissement des objectifs nobles et conformes à la volonté de Dieu. Persévérons dans tout ce qui contribue à renforcer notre amour pour Dieu et pour nos prochains. Bravons les obstacles et les moqueries. Soyons disciplinés et méthodiques. Visons toujours plus haut et ne nous contentons pas de maigres résultats tant que nous n’avons pas atteint nos vrais objectifs.

© Copyright by Moussa Bongoyok, 2010.

7 responses to this post.

  1. Posted by AGBEDE Ghislain on janvier 13, 2010 at 6:54

    C’est assez encourageant. C’est un ressort qui nous propulse à aller de l’avant.

    Réponse

    • Posted by bongoyok on janvier 13, 2010 at 2:17

      Merci! J’aime bien l’image du ressort que vous utilisez. Laissons-nous propulser par le ressort de la persévérance. Vous avez certainement beaucoup de proverbes dans votre langue maternelle. Envoyez-les nous et nous serons heureux de les publier en temps opportun.
      Moussa Bongoyok.

      Réponse

  2. Posted by Jonas Muyima on février 7, 2010 at 12:37

    Dr Moussa

    Votre approche est bien equilibree. vous avez bien fait de souligner les domaines dans lequels nous ne pouvons pas pratiquer la perserance telsque: le mal , la mediocrite…
    Nous Africains et autres etrangers qui venons dans ce pays nous avons besion de l a perseverance pour reussir la vie ici .
    Merci beaucoup.

    Rev. Jonas Muyima

    Réponse

    • Posted by bongoyok on février 7, 2010 at 7:56

      Rev. Muyima,
      Merci pour l’encouragement. La persévérance n’est pas facile mais elle paie toujours.
      Persévérons en nous appuyant sur le Seigneur.
      Avec gratitude,
      Moussa.

      Réponse

  3. Posted by ZINSOU Sunday on août 11, 2017 at 4:15

    Merci.

    Réponse

  4. Posted by Blaise KANGA on août 14, 2017 at 11:55

    La persévérance est somme tout la clé majeure de toute vertue .Tout ce dont nous sommes appelés à faire a pour fondement cet aptitude capital, pour la prière, la méditation de la parole divine ,évangélisation, la recherche de la guérison, tout passe par une indéfectible nécessité de persévérer. Puissions nous comprendre l importance de cette vertue cardinale pour ces temps de la fin. DEMEUREZ BÉNIS. REV BLAISE KANGA.

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :